Les nouveaux partenaires de la Clinique juridique One Health-Une seule santé

Le lancement de la deuxième promotion de la Clinique juridique One Health-Une seule santé le 7 décembre 2021 a notamment été l’occasion de dévoiler les nouveaux partenariats mis en place avec la Clinique juridique.

Qui sont les nouveaux partenaires de la Clinique juridique?

L’IRD est un acteur français majeur de l’agenda international pour le développement. Son modèle est original car il s’agit d’un partenariat scientifique équitable avec les pays en développement, principalement ceux des régions intertropicales et de l’espace méditerranéen. Les priorités de l’IRD s’inscrivent dans la mise en œuvre , associée à une analyse critique, des Objectifs de développement durable (ODD) adoptés en septembre 2015 par les Nations unies, avec pour ambition d’orienter les politiques de développement et de répondre aux grands enjeux liés aux changements globaux, environnementaux, économiques, sociaux et culturels qui affectent la totalité de la planète.

Il s’agira pour l’IRD et la Clinique juridique de collaborer, notamment sur l’initiative PREZODE (Preventing ZOonotic Disease Emergence), annoncée par le Président de la République à l’occasion du One Planet Summit, le 11 janvier 2021. Ce programme vise à prévenir les risques d’émergences zoonotiques et de pandémies. PREZODE soutiendra l’intégration et le renforcement des réseaux de santé humaine, animale et environnementale, en phase avec le concept One Health, afin de mieux évaluer et détecter les menaces d’émergences zoonotiques et de développer les actions de prévention avec l’ensemble des acteurs. Ainsi, les ressources rassemblées seront mises à disposition des décideurs pour permettre la mise en œuvre de politiques publiques visant à réduire le risque d’émergence de maladies infectieuses zoonotiques.

Depuis sa création en 1995, l’Espace éthique Île-de-France se définit comme un espace de décloisonnement, de partage et de débat entre les acteurs du soin, de l’accompagnement et de la santé publique, aussi bien usagers que professionnels et citoyens. Il constitue aussi un lieu de formation de master au doctorat et travaille en étroite relation avec l’équipe Recherches en éthique et en épistémologie.

L’espace éthique et la Clinique juridique auront à cœur de travailler en commun sur l’éthique One Health, prenant en compte les valeurs et les conflits de valeurs qui coexistent dans l’éthique humaine, animale et environnementale. La Clinique juridique One Health-Une seule santé sera également appelée à travailler dans le cadre du groupe d’experts de haut niveau sur l’approche “Une seule santé”, lequel a récemment été créé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Choisi pour ses travaux autour de l’environnement, de la biodiversité, de la santé animale et humaine, l’expert français Serge Morand a rejoint le groupe interdisciplinaire de 26 experts indépendants qui produiront des rapports pour conseiller les quatre organisations internationales dans l’élaboration des décisions publiques et d’un plan d’action en vue de prévenir les futures crises sanitaires. Léo Coutellec, qui représentait l’espace éthique Île-de-France ce 7 décembre et qui a développé un partenariat étroit avec Serge Morand, espère donc que la prochaine promotion d’étudiants cliniciens puisse suivre de près ce groupe d’experts.

  • EUGLOH (European University Alliance for Global Health) de l’Université Paris-Saclay https://www.eugloh.eu/

L’Alliance universitaire européenne pour la santé mondiale (EUGLOH) est un partenariat stratégique entre l’Université Paris-Saclay (UPSaclay), l’Université de Lund (LU), la Ludwig-Maximilians-Universität München (LMU), l’Universidade do Porto (UPorto) et l’Université de Szeged (USZ) dans le cadre de l’Initiative des universités européennes de la Commission européenne. Au sein du réseau EUGLOH, chercheurs et d’étudiants ont vocation à développer des activités interdisciplinaires en particulier dans l’éducation et la formation liées à la santé mondiale, dans des domaines tels que la biomédecine, les sciences de la vie et les sciences sociales. Ce projet inter-campus aborde une variété de défis liés au bien-être et à la santé publique.

Le 30 septembre 2021, Aloïse Quesne, directrice de la Clinique juridique One Health-Une seule santé, a ainsi pu présenter la Clinique juridique lors d’une conférence intitulée « The law clinic “One Health-Une Seule Santé”: a practical application for global health », à l’occasion de l’Annual Student Research Conference EUGLOH, Global Health in Humanities and Social Sciences, organisé à la Maison des Sciences Humaines de Paris-Saclay.

L’initiative “1S” est un projet associatif qui a pour objectif de créer une communauté d’acteurs se sentant investis par cette vision et qui pourront agir à leur niveau pour promouvoir et mettre en pratique ce concept. L’initiative 1 S organise chaque mois un “afterwork” où les participants peuvent échanger de manière informelle sur une thématique interdisciplinaire requérant une approche “One Health” : l’antibiorésistance, la protection de la biodiversité, la gestion des épidémies/épizooties, etc. Les discussions sont initiées par deux intervenants, issus de secteurs professionnels différents, qui présentent leur métier et leur contribution à la thématique choisie.

La collaboration avec la Clinique juridique aura notamment pour intérêt de partager notre réseau en faveur des étudiants, et ces derniers auront également la possibilité de participer aux afterworks organisés pour leur permettre de produire des synthèses qui seront ensuite publiées sur le site internet de notre partenaire.

  • Le département “recherche” du GENOPOLE et le futur Institut de génomique numérique (IGN) https://www.genopole.fr/

Si le département “entreprise” du GENOPOLE est le partenaire initial de la Clinique juridique, le département “recherche” nous a rejoint, plus particulièrement dans le cadre de la création d’un Institut de génomique numérique courant 2022. Cet institut a pour objectif de “recycler”, d’échanger et de valoriser les données numériques scientifiques, dans la discipline d’origine mais aussi dans d’autres disciplines, car il s’agit de données de santé et de données environnementales, permettant une approche holistique de la santé. L’appréhension juridique européenne de la réutilisation des données sera donc mobilisée dans le cadre de la Clinique juridique.

Le Village de la Justice est le premier site internet de la communauté du droit. Tous les métiers du droit et ceux qui s’intéressent au droit y trouvent actualités, services, contacts et peuvent échanger, publier et recruter.

Les étudiants cliniciens travailleront sur une thématique de leur choix et rédigeront un article qui sera publié sur le site du Village de la Justice.

Un partenariat plein d’avenir avec l’association Agriculture Cellulaire France!

L’association Agriculture Cellulaire France vient de référencer la Clinique juridique One Health-Une seule santé parmi ses nouveaux conseillers sur son site Internet. La Clinique juridique est très heureuse de ce partenariat!

Sous la direction d’Aloïse Quesne, Maître de conférences en droit privé, cette Clinique juridique est la première Clinique juridique francophone à avoir pour objet le concept international « One Health » ou « Une seule santé ». Ce concept appelle à renouveler notre vision de la santé, en commençant par la reconnaissance de l’interdépendance du vivant. Il s’agit d’une vision de la santé qui intègre l’humain, les animaux, la biodiversité et l’environnement. Rattachée au Master 2 Droit de la santé et des biotechnologies de l’Université Paris-Saclay sur le campus de l’Université d’Evry, la Clinique juridique est parrainée par les députés Laëtitia Romeiro-Dias et Cédric Villani.

« Lorsque j’ai développé le projet de la Clinique juridique « One-Health-Une seule santé », j’ai immédiatement souhaité que la thématique de l’agriculture cellulaire soit au programme. L’agriculture cellulaire constitue un vaste champ d’étude pour la recherche juridique et je ne voulais pas passer à côté. Je souhaite que les étudiants cliniciens puissent découvrir le fonctionnement de l’agriculture cellulaire et les questions juridiques sous-jacentes comme celle de savoir si les produits cellulaires d’origine animale (viande, poisson, lait, oeufs…) pourraient relever de la réglementation relative à la mise sur le marché de nouveaux aliments au niveau européen? J’ai le projet de réaliser, avec l’association Agriculture cellulaire France et le Genopole, une étude d’ensemble au soutien d’un appel au développement de la recherche publique. En effet, tandis que Singapour a autorisé la vente de viande cultivée dans les laboratoires au mois de décembre 2020, il n’existe en France aucun projet de recherche publique sur le développement de l’agriculture cellulaire. Tandis que de nombreux Etats dans le monde interdisent la production et l’importation de foie gras, une start-up comme Gourmey, spécialisée dans le foie gras cellulaire, pourrait y remédier tout en promouvant cette spécificité de la gastronomie française. De manière générale, l’agriculture cellulaire est au cœur du concept « One Health » ou « Une seule santé » puisqu’il s’agit d’un instrument destiné à protéger le bien-être animal, l’environnement et à préserver la santé humaine. Ne plus avoir besoin d’élever et d’abattre les animaux pour consommer leur chair relevait il y a peu de la science-fiction. À l’heure où la sensibilité animale est entérinée par notre Code civil et où le législateur a fait une avancée considérable par la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale, il convient d’encourager et de valoriser l’agriculture cellulaire, une biotechnologie porteuse d’espoir ».

Site Internet de l’association Agriculture Cellulaire France : https://agriculturecellulaire.fr/equipe/#conseillers